Pusg sã n lʋɩ tɩ bãgend lede miisim keta a zĩigẽ

Bũmb ning sẽn yɩ sabaab tɩ nin-buiidã bãng tɩ Burkĩna Faso ne Taywand zoodã yalsame wã, tũu ne nasaara nug-tʋʋm-te-paall b sẽn boond tɩ « Tʋɩtɛɛrã » zug la tẽngã naab wilg a toore. Sã n ya ne tẽngã naaba, «  zoodã yalsg na-kẽnd-kãngã yaa bũmb tõnd sẽn yals-a, ne yamleoogo, n na n dɩk na-kẽndr sẽn na n naf Burkĩna Faso nin-buiidã, la d bao zo-rãmb a taab sẽn na n sõng tɩ d tẽngã tõog n yidg n kẽng taoore, la d leb n tũ soay nins sẽn na kɩt tɩ tẽngã paam « porze » paal a meebã wɛɛngẽ, n tõog tɩ nin-buiidã vɩɩm yols n paase ». Zoodã yalsg na-kẽnd-kãngã kɩtame tɩ Sɩnd Taywand no-rɛɛsã sẽn be Burkĩna Faso ka wã rɩgl a sigb sebre, sẽn wilgd tɩ : sa-koomã mui b sẽn kood pʋtã pʋsã, « Yind lamp pʋr l’Afirika, zãmsgã tʋʋm pãn-paasgo, la nus-tʋʋmã taoor kẽnd wɛɛngẽ, zoodã yalsg yɩɩ bũmb sẽn naag ne zems-taab nu-tigs nins sẽn da be sẽn kẽed ne logtoyiya, tɩpgã zĩigẽ, tɩ b ka gomd mui wã koob « porze » sẽn watã ye, rẽ fãa tũ n saame. Burkĩna Faso sẽn pag a zoodã ne bãmb poore, a na n tɩ yõka zood ne Sɩnd kasengã.

Antoand Desɩɩre Palingwẽnd WEDRAOOGO

Adieu Tawaïn, rebonjour  Pékin

Les raisons qui ont conduit le Burkina Faso à rompre ses relations diplomatiques avec Tawaïn ont été données à travers un tweet du président du Faso lui-même.
Selon lui, « cette décision est guidée par notre ferme volonté de défendre les intérêts du Burkina Faso et de son peuple dans le concert des Nations et nouer le meilleur partenariat afin de consolider le développement socio-économique de notre pays et de faciliter les projets régionaux ».
Cette rupture a entrainé la démission de l’ambassadeur de Tawaïn au Burkina, ce qui présage la fin de plusieurs projets en cours : projet riz pluvial, Projet une lampe pour l’Afrique, projet de renforcement de la formation et de l’insertion professionnelles, la fin du protocole d’accord relatif à la coopération technique médicale, pour ne citer que ceux-là.
En rappel, au cours de l’histoire de notre pays, le Burkina Faso a de par le passé rompu puis a repris ses relations diplomatiques avec Tawain.

Antoine Désiré P. OUEDRAOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*