Kũum ka zoet Wẽnd tʋma tʋʋmde

Tõnd ma la d tʋmd-n-taag « Lekoll Bɩlẽngã karen-biis kaoreng sɛb gʋlsg pʋgẽ. Wẽnnaam nin-sõngã yii tõnd sʋk sigr kiuug pipi raare, yʋʋm 2018 soabã pʋgẽ, sẽn tũ ne bã-koɛɛga, n tõnd bas-d kɩɩbdo.  A Yorba paga a Zoenaab Dakʋʋr roga yʋʋm 1964 yʋʋmdã pʋga. A tʋʋma sɩngrẽ a yɩɩ Lekoll karen-saamba. La a wa n yii karen-saamdmã tʋʋm n lebg Ẽspɛgtirsi. A ra bee Waogdg sak n ning b sẽn boond tɩ Dagnoya, n tʋmd Liise Bogdgo, (DRDRP) tʋʋm noor ning sẽn get kaorengã bãng-baoodb sõngr sẽn kẽed ne karen-saam-dãmbã yam wekre, la b tʋʋm-minim paasgo. Madaam Yorba tʋma ne bãngdb wʋsg sẽn kẽed ne buudã goam tʋʋma na kẽng taoore, la a na yidg wɛɛngẽ.

 

Nécrologie : Adieu madame YOROUBA

Notre mère et collègue à la conception de livre de l’école bilingue nous quittés le vendredi le 1er Juin 2018, suite à une courte maladie.

Madame Yorba / Zoenabo DAKOURE est née en 1964. Elle a été institutrice au départ et est devenue par la suite inspectrice de l’enseignement primaire. Elle habitait à Dagnoin, dans l’arrondissement de Bogodogo et travaillait à la Direction de la Recherche et du Développement Pédagogique (DRDP), sis dans l’enceinte du lycée Bogodogo.
Du fait de son activité professionnelle, madame YOROUBA a beaucoup collaboré et travaillé avec les acteurs des langues nationales, ce qui l’a prédisposée à un intérêt pour l’écriture en langue nationale mooré.

C’est au moment où elle était sur des projets d’édition de livre et de recueil de proverbes que la mort est venue nous l’arracher.

Repose en paix, femme battante et pleine de considération pour les langues et la culture.

Une réponse à “Kũum ka zoet Wẽnd tʋma tʋʋmde”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*