Peyɛndeyɛsã (PNDS) tʋʋmd kẽnda wãn-wãna?

Sẽoog kiuug rasem 9 raare, yʋʋm 2018 soabã, Pɛndɛsã yel-gɛtb paka tik-kaseng kʋɩlens Burkina  Faso na-tẽngã pʋgẽ, tɩ b na n zĩnd ne taab n maan Pɛndɛsã tʋʋm geelgo.

D sã n tik ne sull ning sẽn kõt gofneema kibayã bãmb n  yiis mooneg koɛɛga, n wilgi. Mooneg koɛɛgã wilgame, tɩ sek n pak a kʋɩlens sẽoog kiuug rasem a 9 n na n ta rasem 10 sẽn watã. Tikrã gom-zug yaa : “ Burkĩna Faso koobã la a gʋʋlgã na kẽng taoore”.

Tikrã pʋgẽ, b na n goma laog kẽesgo sẽn na yɩlẽ n paam n yãng koobã tʋʋm t’a kẽng taoore. Yaa Burkĩna Faso goofneema n siglg tigsgã. La tʋʋmdã maaneg tũu ne Nasẽozini sull ning sẽn get yidgrã yelle, ne bãnk mondɛll, la Inyão Eropɛnd sõngre. Tʋʋmdã maana Perzidã Rok Kaboor zug maasmẽ, la  Peremye minisr Poll Kaba Keba  taoore.

Rasem a yiibã, tʋʋmd na-kẽndr la woto. Pipi b na n sigla sõasgã tikrã  gom zugã wɛɛngẽ. Rẽ poore  b na n le zĩnda ne taaba   sẽn na yɩlẽ n gom Pɛndɛsã laog tikr yelle, la b ges soay sẽn tũ n sõng Sayɛlã (PUS), la” Padɛla”. B na n kell n  wilga koobã la gʋʋlgã teed buud toor toore. B na n talla sõasg ne nug tʋʋm bɛd taoor rãmba.

Sõasgã ne nug tʋʋm-bɛdã taoor dãmba, yaa sẽn na yɩl tɩ Burkĩna Faso arzɛkã kẽng taoore, la a naf nin-buiidã yĩnga, la gofneema yãk yam n  zĩng Pɛndɛsã yʋʋm 2016 soaba n na ta yʋʋm 2020 yʋʋmdã. Tik- kaseng a ye la b zoe n maan yʋʋm-sar rasem a 7 n ta rasem a 8 raare, Fãrãns na-tẽngã b sẽn boond tɩ

Paari wã pʋga. Yɩɩ tikr b sẽn maane, tɩ gofneema tunug be n wilg b raabã ne sõangdb buud toor toor sẽn zĩnd tigsgã pʋga.

Burkina: Une conférence internationale sur le référentiel de développement s’ouvre lundi à Ouagadougou

Ouagadougou – La capitale burkinabè Ouagadougou abrite à partir de lundi, une conférence internationale sur le bilan partiel du Plan national de développement économique et social (PNDES, référentiel de développement au Burkina Faso), renseigne un communiqué du Service d’information du gouvernement (SIG).Le communiqué précise que la rencontre les 9 et 10 juillet porte sur le thème: «Accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso».

Il s’agira, note-t-on, de «faire le bilan à mi-parcours de la mobilisation des ressources pour financer le PNDES et d’améliorer le niveau de mobilisation de ces ressources en vue d’accélérer la transformation agro-sylo-pastorale».La conférence internationale sur le PNDES est organisée par le gouvernement burkinabè, avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement, de la Banque mondiale et de l’Union européenne (UE).Elle se tient sous le leadership du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et sous le haut patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba

Le programme prévoit des communications sur le thème central de la conférence Au menu, il y aura aussi, une table ronde pour la mobilisation du financement complémentaire à la mise en œuvre du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) et du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL).A cela s’ajoutent des rencontres B to B, des expositions de produits et services de la filière agro-sylvo-pastorale.
Pour une transformation structurelle de l’économie burkinabè au profit du bien-être des populations, le gouvernement, a adopté le Plan national de développement économique et social (PNDES) pour la période 2016-2020.La conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du PNDES a eu lieu les 7 et 8 décembre 2016 à Paris et a permis au gouvernement burkinabè de «partager ses priorités de développement avec les partenaires techniques et financiers ainsi que les acteurs du public et du privé, pour favoriser la mise en œuvre de ce nouveau référentiel de développement».

Agence d’information du Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*