Bi wã bãag le puka Burkĩna Faso

Sẽoog kiuug rasem 25 yʋʋm 2018 soabã pʋgẽ,  sull ning sẽn get bogbã yell sega kiba-kɩbbã n wilg-b tɩ bi wã bãaga, b le wʋma a kibar Burkĩna,  la b na n yiime n maana bogbo, n zab ne-a. Bogbã sɩnga  rũnda yibeoogã, sẽoog kiuug rasem 27 wã n na n tɩ baas sa-sik kiuug rasem a 2 raare. Bogbã na n maana logto-yi-bɛd  26 pʋgẽ, ne kamb sõor na ta  milyõ   a yiibu. Yaa biig  sẽn tar kiuug a 6 n tɩ ta kiis 59 kamba, bãmb n na n paam bokrã. Yaa ligd sõor sẽn ta Miyaar la gofneer  ne « Owɛmes » la « Gavi » rãmb rɩk n kẽes tʋʋm-kãnga pʋgẽ, tɩ na n bog Burkĩna wen-vɩɩs a naasã kamba. Bãng-y tɩ bi wã  bãag  le waame n paas bãas a naase   sẽn kʋʋd kom-bãooneg nins sẽn pa ta yʋʋm a nu wã nin-sabls tẽnsẽ. A yaa bãag sẽn logd ninsaala,  sẽn tũud ne kolkodo, bɩ kãgsre, la sebgo.

Antoand Dezɩɩre Palingwẽnde WEDRAOOGO

      La  campagne contre la rougeole a débuté

Une campagne de vaccination contre la rougeole a démarré ce 27 juillet et ce jusqu’au 2 aout 2018 dans 26 districts sanitaires du Burkina.

Environ deux (2) millions d’enfants âgés de six (6) à cinquante-neuf (59) mois sont concernés.

L’annonce a été faite le mercredi par la Direction de la Prévention par les Vaccinations (DPV) au cours d’une rencontre d’information avec les journalistes.

Le coût total de cette campagne de vaccination s’élève à environ un milliard de F CFA financé par le budget de l’Etat et des partenaires tels l’OMS et GAVI.

En rappel, la rougeole est la quatrième cause majeure de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans dans de nombreux pays africains. C’est une maladie éruptive fébrile qui se transmet par voie aérienne d’une personne à une autre par les projections de gouttelettes de salive en suspension dans l’air ; ou par contact direct avec les sécrétions nasales et de gorge de personnes infectées.

Antoine Désiré P OUEDRAOGO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*