Waogdg na-tẽngã paama so-kasenga (esãnzɛr ) a naas-n-soaba

Sapaolg kiuug rasem 15, yʋʋm 2018 soabã, Perzidã Rok Mark Kiristẽ Kaboor tɩ kõo sor tɩ b pak so-kaseng a ye b sẽn boond tɩ « Esãnzɛr di Noorã » kʋɩlense.

Yaa Tãmpʋy sẽn ya Waogdg sak a yembr pʋg la b me so-palempaalg  ninga b sẽn boond tɩ «  Esãzɛrã ». Yaa soay sõor sẽn ta bãmb b naase, n be a zugu. Soaya yekda so-kaseng limor 22, n le paas Tẽra sor sẽn yit Kaya ne Waogdgã sor zug la a be. B maana soay me sẽn na n gil n paam n kẽng Tãmpʋya, Noosẽ, la Ãmdalaye.

Yɩɩ yʋʋm-sar kiuug rasem a 4 yʋʋm 2015 soabã, la b  kõ sor tɩ b na sɩng a tʋʋmdã. Sorã meebo yaa zems-n-taar sẽn be gofneem ne « Bãnk of Afirika » sʋka. Rẽ n kɩt tɩ bãnkã rãmb yiis ligd sõor sẽn ta milyaar pisopoe (70) tɩ b na n me so-kasen-kãnga. Yaa tʋʋm noor ning b sẽn boond tɩ « Sozeya Satom » dãmb n soog sorã meebo. So-kasen-kãnga wa n paasa so-bɛda a naas soaba. Yaa Waga demill, esãnzɛɛr de lɛse, la esãnzɛɛr de luɛst wã  loogr poore, so-kãngã na n sõnga nin-buiidã kẽna wɛɛngẽ. Yaa rẽnda tɩ b yetẽ tɩ tẽng yidgr sɩngda ne a soay  tugbu, tɩ soaya yaool n tak paoongã n kẽes tẽngã.

Antoand Dezɩɩre Palingwẽnde WEDRAOOGO

Ouagadougou dispose désormais d’un 4ème échangeur

Ce 15 novembre 2018, le président du Faso, Roch Marc Christian KABORE a procédé à l’inauguration officielle du plus grand échangeur du Burkina, « l’échangeur du Nord ».

Ce vaste chantier réalisé dans un quartier de la ville de Ouagadougou, à savoir Tampouy, est composé d’un carrefour central à quatre nœuds, d’un carrefour à l’intersection avec la route nationale n°22 en échangeur de type trompette, de deux passages supérieurs sur la voie ferrée Ouaga-Kaya et des voies de délestages permettant de contourner l’échangeur à travers les quartiers Tampouy, Nonsin et Hamdalaye.

C’est une infrastructure dont les travaux ont été lancés le 4 décembre 2015 est un ouvrage financé sous le format partenariat public privé entre et le groupe Bank of Africa à hauteur de 70 milliards de F CFA. Les travaux ont été exécutés par l’entreprise SOGEA-SATOM.

Avec ce nouveau joyau, la capitale du Burkina disposera désormais de quatre échangeurs après ceux de Ouaga 2000, de l’Ouest, de l’Est pour rendre la circulation plus fluide aux citoyens. En effet, ne dit-on pas que la voie du développement passe par le développement de la route.

Antoine Désiré Palingwindé OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*