« OSEYI » tikr naoor a yopoe soabã na n zĩnda Burkĩna Faso

Sapaolg kiuug rasem 30 n ta yʋʋm-sar kiuug pipi daare, tigs-kaseng n na n pak a kʋɩls Burkĩna Faso na-tẽngã. Tigsgã yaa minisr dãmb nins  sẽn  get pagbã yell tõnd ninsabls tẽnsã pʋsẽ, bãmb n na n zĩnd ne taab rasem a yiib tõre, n sõse. Sapaolg kiuug rasem 27 yʋʋm 2018 soabã pʋgẽ, minisrtɛɛr ning sẽn get pagbã yell sega kiba-kɩtbã, n taas-b koeese. A wilgame tɩ yaa tẽns sõor na ta bãmb 57 n na n wa lagem  Burkĩna Faso pagbã minisrtɛɛre,  tɩ b zĩnd ne taab n tags pagbã yidgr yelle. Tʋʋmdã na n yɩɩ « OSEyi » tẽnsã pʋsẽ neba, bãmb n na n zĩnd n ges soay la rabay b sẽn tõe n pʋɩ ne taaba. B yãk gom-zu-kãngã n na n gom, baraare« rabay la soy buud toor-toor b sẽn na n dɩk tɩ pagbã tõog n yidg OSEYI  tẽnsã soolmẽ ». Tigs-kãngã yaa tigsg b sẽn maand yʋʋm a yiib-yiibu, tẽnsã pʋsẽ, la rõanda wã ya a  naoor a 7 soaba.  Sã n ya ne  Burkĩna Faso nan yaa pipi b sẽn deegd tikrã la woto. Minisr Lorãas Marsal Yɩlbʋʋd wilgame tɩ tigsgã na n sõnga  neb nins sẽn be sullã pʋgẽ, tɩ b tõog n pʋɩ taab yam dãmba. B na n pʋɩɩ taab yam la bãngr buud toor-toore. B na n  zĩndame n ges rabay nins b sẽn tõe n dɩke,  tɩ pagbã tõog n yidg tẽnsã pʋsẽ.  Kom-pugli wã me segd  n paam kaorengo, tɩ bala, b sã n getẽ,  kom-pugli wã sõor pa waoog karen-dotã pʋs ye.

Tʋʋmdã pʋɩɩ vuk a yiibu :

Pipi soabã, yaa sapaolg kiuug rasem 30 yʋʋm 2018 soabã pʋgẽ. Badaare bãngdbã na n seg taaba, n ges bũmb ning  b sẽn tõe n tiki tɩ sõng-b minisr dãmba tigsg pʋga.

Yʋʋm-sar kiuug pipi daarã, yaa minisr dãmb nins sẽn get pagbã yell “OSEYI” wã sull pʋga, bãmb na n sõs ne taaba. Yaa yʋʋm  1969 soabã pʋgẽ, la b zĩng sullã, sẽn na yɩl n paas tẽnsã ne taab tʋʋmd-n-taar pãnga, la b bao b yidgrã soaya.

Zɩll KAFAANDO

La 7è conférence de l’OCI  se tiendra  dans la capitale burkinabè

Ouagadougou abritera le 30 novembre et 1er Décembre 2018, la 7ème conférence ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui regroupera les ministres en charge de la promotion de la femme et du genre et leurs experts.

L’information a été donnée à travers un point de presse organisé par le ministère de la femme de la solidarité national et de la famille ce mardi 27 novembre 2018 dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères. Cette activité regroupera une cinquantaine de pays.  La question de la femme ressort beaucoup dans cette rencontre biennale d’où le thème : « Autonomisation de la femme dans les Etats membres de l’OCI : enjeux et perspectives ».

Cette rencontre du Burkina Faso est la première en Afrique noire et qui réunira les ministres en charge de la promotion de la femme et leurs experts. Pour  Laurence ILBOUDO Marchal,  la conférence offrira l’opportunité aux Etats membres ainsi qu’aux institutions partenaires de discuter des avancées sur les questions  de l’autonomisation de la femme, de la mise en œuvre du plan d’action de l’OCI sur la promotion de la femme et des politiques du genre dans les membres de l’OCI, et aussi la scolarisation des jeunes filles.

Les travaux se dérouleront comme suite :

  • Le Vendredi 30 novembre, se tiendra la réunion des experts, qui sera consacrée à l’examen des documents à soumettre à la conférence ministérielle ;
  • Le Samedi 1er décembre, se tiendra la conférence des ministres dont le travail consistera à l’adoption de résolutions et recommandations.

L’OCI a été créée en 1969 et elle a pour but la consolidation entre les Etats membres.

Jules KAFANDO               

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*