« Owɛnze hunger free world » rãmb sẽbga b kalle n na n zab ne rɩ-paoorã

Sapaolg kiuug rasem 27 yʋʋm 2018 soabã , «  Owɛnze hunger free world » n  paas kiba-kɩtb sull a ye, sẽn  get rɩ-paoorã yell tɩ kẽnga Kagdinall Filip WEDRAOOG nengẽ. Mise Federik Yɩlbʋʋd sẽn ya «  Owɛnze hunger free world » sullã  taoor soab Burkĩna Faso ka wã, ne a tʋmd-n-taasã wilg Kagdinall bãmb sullã sẽn ya a soaba, la b kos  yãgre, sẽn na n yɩl tɩ b tʋʋmdã kẽng  taoore.

« Owɛnze hunger free world » yaa Zapõ tẽng tʋʋm noor a ye.  B zĩng-a-la yʋʋm 2000 soabã pʋgẽ. Sullã zabda ne rɩ-paoorã, naongã, la komã sẽn namsd nin-buiidã dũni wã pʋgẽ. La yaa yʋʋm 2005 yʋʋmdã pʋga, la a paka a kʋɩlens  Burkĩna Faso pʋg n ka. Tʋʋmdã gɛtb wilgame, tɩ bãmb rɩgla sebre, tẽngã taaor dãmb nengẽ, la b ratame tɩ b rɩk rɩtlã na sek nin-buiidã yell n maan b zu-loɛɛga. Taoor wilgame,  tɩ b maodame sẽn sebrã  kẽ tẽngã tẽn-kug-paall pʋgẽ. B kell n togsame tɩ b ra zoe n sega Bobo rog-n-mik naabã, la Moognaaba, n wilg-ba. Yaa loogr poor masã, la b sẽn wa Kagdinall Filip Wedraoog nengẽ wã. B waame n na n bõos-b teelgo, la yãagre.

Kagdinall Filip wilga b sũ-noog ne-ba,  la b kell n pʋlmame tɩ b na n maana b sẽn tõe tɛka, n yãag-ba. Kagdinall paasame, tɩ naongã, rɩ-paoorã, la komã, a pa get f sẽn be dĩin ning pʋg la a yõk-f ye. Rẽnd maoorã segd n yɩɩ nebã fãa maoore.

Zɩll KAFAANDO

     Droit à l’alimentation : l’ONG Hunger Free World en a fait son cheval de bataille

Ce mardi 27 Novembre 2018, une délégation de l’ONG Hunger  Free World  s’est  rendue chez son éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO.

Dans la matinée du 27 novembre 2018, le Cardinal philippe OUEDRAOGO a reçu une délégation de l’ONG Hunger free world ainsi que le réseau des journalistes chargés des questions de nutrition. L’ONG Hunger Free World est une ONG japonaise créée en 2 000 et a ouvert ses portes 5 ans plus tard dans le pays des hommes intègres. Son objectif est de contribuer à la lutte contre la pauvreté et la faim par le renforcement des capacités des bénéficiaires des projets dans toutes les régions du Burkina Faso.

Pour Monsieur Fréderic ILBOUDO, responsable de ladite organisation, un projet de loi est soumis à l’Assemblée pour que le droit à l’alimentation puisse être intégrer dans la nouvelle constitution en cours. C’est pour cela qu’ils sont venus voir le responsable de l’Eglise catholique afin de bénéficier de son accompagnement sur cette question si importante pour l’humanité. Après le Cardinal, les responsables de l’ONG comptent poursuivre leur tournée chez le Chef de file de l’opposition burkinabè, ainsi que chez les responsables de la majorité.

Le Cardinal à son tour leur a montré sa gratitude pour cette noble mission et leur a promis qu’il restera à leur côté car le droit à l’alimentation est une question capitale et concerne tout être humain sans distinction de race ou de religion.

Jules KAFANDO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*