Kagdinall Filip Wedraoog pʋʋsda burkĩn-bi wã ne b taabo

Gomdã lebga neda, la a zĩnda tõnd sʋka (Zã 1-14). A Zãn sõng gomdã lebga gom-vʋɩɩga, tɩ tiung katolik sõng tik n maand Nowɛll kibsa. Nowɛll kibs tẽegda fãagdã rogem. Yaa rẽ n so, tɩ Kagdinall Filip Wedraoog bool kiba-kɩtbã yʋʋm-sar kiuug rasem 20 yʋʋm 2018 soabã, n na n taas-ba, b taabã pʋʋsem koeese. Koeesã yaa yʋʋm-sar kiuug rasem 25 sẽn ya fãagdã rogem tẽegr kibsã, la yʋʋm paallã sẽn wata pʋʋsem. B wilgame tɩ yʋʋmd fãa ãndũni rãmb yãka, yʋʋm-sar kiuug rasem 25 n tẽegd Wẽnd pʋlengã sẽn paam pidisgu, ninsaalb sʋka. Wẽnnaam nonga dũni wã, kɩtame tɩ b tʋm b bi-yendã, a Zezi  Nazarɛt rao wã t’a tũnug ne a Maryam sõngo, zɩ n bãng raoa, t’a rog fãagdã tõnd sʋka.  Fãagdã rogem tẽegre, tigung tũnugda rẽ n pʋʋsd Burkĩna nin-buiidã ne b taabo. Kagdinall yeelame:” Fãagdã rogame, yaa Kirista, a Emanwɛlle Wẽnd be ne-do”.

Nowɛll kibsã la yʋʋm paalla taab pʋʋsg yĩng kɩtame tɩ Kagdinall Filip Wedraoog na n dɩk koɛɛga. Yaa  Burkĩna Foso tiung roogã pʋʋsem la Pap Fãrãnsoa pʋʋsem n taas nin-buiidã. B wilgame tɩ tiung yaa buudu. Tiung buudã yʋʋr yĩnga, b rɩkda taab pʋʋsem n taasd ned buud fãa sẽn be Burkĩna Faso, la dũni wã pʋgẽ. B pʋʋsda dĩin dãmba buud toor-toor sẽn vʋɩ Burkĩna Faso. B pʋʋsda rog-n-mik nanambse, la rog-n-mik yel-gɛtba, dĩin buud toor-toor neb vʋɩ ne taaba, la b tʋmd ne taaba. B pʋʋsa Politik tʋm-tʋmdba, la naamã kɩɩsdba. Tɩ Wẽnd na kẽes-b Nowɛll kibsã tigri, la yʋʋm paallã tigr pʋg ne laafɩ la sũ-noogo. Kagdinall wilgame tɩ sapaolg kiuug rasem 18 yʋʋm 2018 soabã, b yãka raar-n-kãng n maan nug-pa-ta-m-poor dãmb raare. Badaare, b reega neb 3000 tɩ b zĩnd n dɩ ne taaba, la b wilg b nonglem ne-ba. Woto yaa bũmb sẽn sek pẽka, wilgdame, tɩ tõnd segd n kẽnga taoor ne nin-bãanzoeere, saam-biiri, la ma-biir tʋʋma. Tiung maoodame tɩ nin-buiidã na gãd taaba, tɩ d zamaanã gãand bãane. Taabã pʋʋsg yĩnga tiung boonda gofneem taoor rãmba, la guvɛgneer dãmbã tɩ b gãd taab nusi n tʋme. B kẽes b toog tɩ bas-yardã paam pãnga. B boonda ned buud fãa sẽn tar ba-yirã nonglem t’a tʋme, tɩ d zamaanã yɩ zems-taab zamaana. Kagdinall koeesã pʋgẽ, yaa nin-buiidã naag taaba, yamã a yembre, la sũur yembre, tɩ d zab ne nin-wẽnsã, sẽn tar ãdem-biisã yõy n wẽgdã. B boonda zama wã, tɩ b tall yẽsd-n-taare, la b sõs ne taaba. B vʋɩɩmd ne taab pʋ-peelem la bas-tɩ-loog pʋgẽ. Ned kam fãa kẽes a toog ne yẽsgo, tɩ d zamaanã kẽng taoore. Pap Fãrãnsoa ratame tɩ d wʋm taaba, n sõs ne taaba, bʋ-sɩda, bas-yardo, tɩ dũni wã yɩ laafɩ zamaana. Tẽng-n-biig buud fãa segd n kẽes a toogo, tɩ zamaanã kẽng taoore. Burkĩn-bil fãa mao n tʋm a sẽn segd n tʋme, n pidis tʋʋm ning b sẽn pʋʋs-a t’a tʋme. Gofneem me tʋme, n malg nin-buiidã fãa yelle, tɩ ned fãa tõog n kẽes a toogo, tɩ zamaanã kẽng taoore. B mao tɩ d tẽngã yɩ sõng-sõng taaba, naag taab n vɩɩmd ma-biiri, saam-biiri. Bʋ-sɩda, la bas-yardo, tɩ d zamaanã tõog n vɩɩmd laafɩ tõt saab pʋgẽ. Koeesã sẽn wa n na n baase, Kagdinall Filip Wedraoog pʋʋsa nebã ne b Nowkɛll kibsa, Wẽnd na kẽes-b kibsã pʋg ne sũ-noogo. Wẽnd na taas-b yʋʋm-sarã tigr ne sũ-noogo. Wẽnd na reeg b kosgo.

Pẽgdwẽnde Erik Zĩnaaba.

Vœux de Noel 2018 et du Nouvel an 2019

Fils et filles de l’Eglise famille de Dieu,

Chers Compatriotes

« Le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous ! » (Jn 1, 14)

Tel est le Message de Noel que l’Eglise célèbre le 25 Décembre de chaque année ! Le Messie promis et donné au bénéfice de toutes les Nations, c’est Jésus de Nazareth, le Fils unique de Dieu, né de la Vierge Marie, présence de Dieu parmi les hommes. C’est Noel ! Un sauveur nous est né ! C’est le Christ, le Seigneur, Emmanuel, Dieu-avec-nous !

A l’occasion de la fête de Noel et du Nouvel An 2019 :

  • Au nom de notre Eglise Famille de Dieu,
  • En communion avec tous les prêtres, religieux (ses), catéchistes, fidèles laïcs de l’Archidiocèse de OUAGADOUGOU,

J’adresse à tous et à toutes, adeptes de la religion musulmans, protestants, catholiques, nos meilleurs et bons vœux.

Le 18 Novembre 2018, nous avons célébré à Ouagadougou la Journée Mondiale des Pauvres. Grâce à la solidarité agissante des uns et des autres, nous avons pu offrir un repas à plus de 3 000 nécessiteux.

Au nom de notre Eglise Famille de Dieu, je voudrais traduire notre sincère gratitude à tous et à toutes – autorités gouvernementales, personnes morales et physiques- pour les multiples contributions en faveur de nos frères et sœurs démunis – Daigne le Seigneur rendre à chacun au-delà de sa générosité.

Dans le message de Noel et du Nouvel an 2019, le Pape François souhaite au monde entier La Paix, le Dialogue, la Justice : « La promotion du Bien Commun, dit-il, appartient à chaque citoyen et en particulier à ceux qui ont reçu le mandat de protéger et de gouverner ».

Au regard du contexte d’insécurité et de la conjoncture socio-économique de notre Pays, il faut à tous et à toutes un sursaut patriotique – courageux et désintéressé – pour sauvegarder la cohésion et l’unité nationale, dépasser les égoïsmes et intérêts personnels, promouvoir une gouvernance vertueuse, nous mettre davantage au travail bien fait, en vue du Bien du Peuple burkinabé.

Puisse chacun de nous apporter sa contribution effective pour l’édification d’un Burkina Faso plus solidaire et fraternel dans la Justice véritable et une Paix durable.

Joyeux et Saint Noel 2018

Bonne et Heureuse année 2019

+Philippe Cardinal OUEDRAOGO

Archevêque Métropolitain de Ouagadougou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*