Gofneer sika Esãasã ligdi

Yʋʋm-vẽkr kiuug rasem a 8 yʋʋm 2019 soabã pʋgẽ, gofneer  yiisa mooneg koɛɛg n wilg tɩ  Esãasa, Petrollã la gaazoallã ligd na n boogame. Esãasã zugu, b yãka wakɩr a 4.  Gaazoallã zug yaa wakɩr a 6. Petrollã zugu, yaa  wakɩr 16 la tãma a 3 la b sik yã.

Esãasã ligd sẽn da ya w 135 la tãma a yiibã, a lebga 131. Gazoalã sẽn da ya w 121 a lebga 114 la tãm a 1. Petrollã  ligd sẽn da ya 101 la tãm a 3,  yẽ lebga w 91. Minisr ning sẽn get leebgã yell wilg tele wã pʋgẽ. A wilgame tɩ  gofneem rɩka no-kãnga sẽn na  yɩl n sõng Burkĩna Faso nin-buiidã. Tẽegre, ra yaa sapaolg kiuug rasem a 9 yʋʋm 2018 soabã la Esãasa ligd paas w 15 n kɩt tɩ lagem-n-taar sula kẽer  zẽk koees n yeel tɩ bãmb sake, bala, b pa wʋmd yellã võor ye.

Le prix des hydrocarbures a baissé

Le gouvernement burkinabè a annoncé mardi soir, la baisse du prix du litre d’essence de 20 FCFA, celui du gasoil de 30 FCFA et celui du pétrole à 83 FCFA.

«Le prix du super 91 (essence) passe de 677 FCFA à 657 FCFA le litre. Le prix du gasoil passe de 601 FCFA à 571 FCFA le litre soit une baisse de 30FCFA. Le prix du pétrole passe de 538 FCFA le litre à 455 FCFA», a annoncé mardi soir le ministre en charge du Commerce sur la télévision nationale du Burkina.

Cet acte du gouvernement vise à faire bénéficier à la population burkinabè et à l’économie nationale, «la tendance baissière» du cours du baril de pétrole, observé «ces derniers temps», a ajouté Harouna Ouédraogo.

En rappel, le prix du litre d’essence et de gasoil a connu une hausse de 75 FCFA le 9 novembre 2018, suscitant l’incompréhension d’une partie de l’opinion nationale et des syndicats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*