A Abdɛl Fata Al-sisi lebga Inyão Afirikɛnd taor soaba

Inyão Afirikɛndã seg-kaseng naoor 32 soabã paka a kʋɩlens  Adis abeba ( Etiyopi) wao-fugdg kiuug rasem 10 yʋʋm 2019 soabã pʋgẽ. Tʋʋmdã paka ne tigs-kasenga, la a Haylé Selasiye nin-naandã wilgri.

Tigsgã sɩngrẽ neb ka tɛk zẽka koeese. A Bil gete sẽn ya Amerik tẽng sull ning sẽn boond tɩ « fodasẽo Bil melinda getã » taoor soaba, la a Musa Fakɩ sẽn be Inyão Afirikɛndã sul pʋga. N paas la a Giyani Ẽnfãntino sẽn  ya  ãnduni sul-kaseng ning sẽn get ballã « Fifa » wã taoor soaba, a Tedoros Adanom sẽn be sul-kaseng a ye sẽn get laafɩ wã yelle, tɩ b boond tɩ « Owɛmɛsã », pʋga. A Ãntoniyo  Guterɛs sẽn ya nasẽozini taoor soaba, a Mahmut Abas sẽn yit Palɛstind tẽnga, n le paas Inyão Afirkẽndã na-yitga a Poll Kagame. Bãmb fãa rɩka koɛɛg n kõ-b tagso Afirik tẽngã taoor kẽnd wɛɛngẽ. Koeesã loogr poore, a Poll Kagame rɩka a taoor n kõ Ezipt tẽngã naaba a Abdɛl Fata Al-sisi  t̃a na n zã-a s yʋʋmd a yembre.

Tõnd tẽngã taoor soaba, Perzidã Rok Kaboor zĩnda tigsgã pʋga. Tigsgã poore, a  na n talla sɛka, ne neba, tɩ b zĩnd ne taab n  gom pagbã la kom-pugli wã namsgo,  bãong  yell zugu. Bala, yãk-a lame t’a ya gãn-daoog zab-kãng wɛɛngẽ.

Yaa sull nĩng sẽn be na-zakẽ wã n get kibayã kisg yellã n yiis kibarã

Union africaine: l’égyptien Abdel Fatah al-Sissi succède au rwandais Paul Kagamé.

(Addis-Abeba, 10 février 2019). Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine ont ouvert ce midi dans la capitale éthiopienne les travaux de leur 32è sommet. L’ouverture en séance plénière a été précédée de travaux à huis clos, et de l’inauguration du mémorial Haïlé Sélassié.
La cérémonie d’ouverture a consisté en l’intervention de plusieurs orateurs: Moussa Faki Mahamat de la commission de l’Union africaine, Bill Gates de la fondation Bill and Melinda Gates, Gianni Infantino de la FIFA, Tedros Adhanom Ghebreyesus de l’OMS, Ahmad Aboul Gheit de la Ligue arabe, Antonio Guterres des Nations-Unies, Mahmoud Abass de la Palestine, et le président en exercice sortant de l’UA Paul Kagamé, ont tour à tour donné en partage leurs visions des enjeux qui se posent au continent.
A l’issue de son allocution, Paul Kagamé a passé le témoin à son homologue égyptien Abdel Fatah al-Sissi pour un mandat d’un an. Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré participe à ce sommet. Ce Lundi, il préside une importante rencontre sur les mutilations génitales féminines, dont il est le champion de la lutte de l’UA.

Direction de la Communication de la présidence du Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*