Perzidã Rok Kaboor paka Kugpɛɛl soorã

Tʋʋlg kiuug rasem 21 yʋʋm 2019 soabã, Perzidã Rok Kaboor paka sor nĩng sẽn yɩt Kugpɛɛla, Bitu, la Sãkãense n t’a Togo toaagã, yaa sor woglem sẽn t’a Kilo 153, yaa ligd sõor sẽn t’a milyaar 100 la zak la b rik n kẽes tʋʋmda pʋga, tẽnga taoor soab wilgame ti ya na-yakemd b sẽn maan tẽnga yidgr wɛɛngẽ. Perzidã Rok Kaboor wilgame ti tõnd tẽnga teega Togo n wat ne teedã, yaa rẽ n so ti sorã na n sõng n yidg lebgã tẽnsa a yiibã pʋsẽ.

A kell n kẽnga taoor n pẽng tʋʋmdã, a boola ninbuidã ti b zã sorã soãma. A kosa so toagdbã ti b maan b pãng sẽn tõe n waoog soorã nakẽndre, bala pa wakat fãa la tẽnga tõe n paam milyaar 80 soyã manesg yĩng ye. Perzidã Rok Kaboor wilgame ti soy a taab  la b na le maneg wakat sẽn wat pʋgẽ, sẽn na yilẽ ti lebgã kell n le paam pãng n paase. Yaa Bãk nĩng b sẽn boond ti Badã, la a Lima tẽng Bãnk a ye b sẽn boond ti KFW, bn paas Bawoad ( BOAD) la ( BIDC) , Iyemowa, n le paas Burkĩna Faso goofneema n yãg tʋʋmdã. Minisr Erik Bugma wilgame ti goofneem me lekolse, Põpse, la lebg zĩnsi , pagb yidgr zagsesẽn na n yilẽ n sõng ninbuidã sẽn be soolma pʋgẽ wã.

Yaa nazakẽ kiba kitbã n yiis kibarã

Route Koupela-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo: une victoire pour le développement

(Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a inauguré la route communautaire Koupela-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo, longue de 153,3 kilomètres, ce jeudi en fin de matinée.
Cette infrastructure routière qui a coûté plus de cent milliards de FCFA est, selon le chef d’État, une victoire pour le développement. 
«Nous sommes un pays sans littoral et nous nous approvisionnons à partir du Togo. Plus nous avons de bonnes routes , plus nous sommes certains que le commerce va se développer entre nos deux pays» a fait savoir le président du Faso. 


Le chef de l’État a apprécié la qualité de l’infrastructure. Il a ainsi appelé les populations et les usagers a en prendre bien soin. «Il faut que les transporteurs nous aident à ce que les camions soient (convenablement) chargés pour préserver les infrastructures. Nous n’avons pas à chaque fois plus de 80 milliards pour faire des routes » a dit le président du Faso. Il a rappelé que d’autres projets routiers sont en cours de réalisation. Ce qui va participer de son avis, au développement du commerce à l’intérieur du pays et à l’extérieur, facilitant du même coup la libre circulation des personnes et des biens.
La construction de cette route communautaire a été financée par la BAD, la BOAD, la BIDC, la KFW, l’UEMOA, et le gouvernement burkinabè. Dans le cadre de sa réalisation, des infrastructures socio-éducatives et économiques ont été construites en faveur des populations, a déclaré le ministre des infrastructures Éric W. Bougouma. Il s’agit, entre autres, de forages, de pistes rurales, de centres de promotion de la femme…

Direction de la communication de la présidence du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*