Ãndũni sull ning sẽn get rɩɩbã yell yãaga Perzidã Rok Kaboore

Tʋʋlg kiuug rasem 28 yʋʋm 2019 soabã, perzidã Rok Kaboor reega ãndũni wã sull ning sẽn get koobã la rɩɩbã yell ( Fawo) wã no-rɛɛs  a Doktɛɛr Lotfi Alal.

Perzidã Rok Kaboor rɩka noor n na n kɩt tɩ lekollã karen-biis tõog n paam rɩɩb lekolsã pʋse.

Rẽ n so ti Fawo wã n lagem ne Burkĩna Faso tʋʋm-noy sẽn get rɩɩbã yell lagem taab n maan sebr tɩ b rɩk n kẽng Kosyam n tɩ ning tẽngã taoor soab nugẽ tʋʋlg kiuug rasem 28 yʋʋm 2019 soabã. A Lotfi Alal wilgame tɩ tẽngã taoor soab maana yam-yãk-sõngo. A pʋlmame tɩ bãmb sullã na n yãaga gofneema sẽn na yɩl tɩ b tʋʋmdã wom biisi. A kell n paasame t̃a na n kosa sula a taab sẽn na n yɩlẽ n tigim ligd la neb tɩ b sõng tʋʋmdã yʋʋm a 5 pʋgẽ.

Pʋlem-kãnga nooga tẽngã taoor dãmb sũuri, bala b raabã yaa tɩ biig fãa paam rɩɩb ba ya vukr daar fãa lekollẽ wã. Tʋʋmda na n kell n sõngame tɩ  tõnd koodã kẽ  Burkĩna Faso lekolsã pʋse. Yaa sẽn na yɩl tɩ kambã kaoreng sõmblem paase.

Tẽnga taoor soab yam-yãkr yaa koodã na sek lekolsã fãa, tɩ rɩɩbã yɩ sõma. B ratame tɩ b tõe n tek rɩɩb    buud toor toor wakat sẽn wat pʋgẽ. Rẽ poore, yaa neb nins sẽn be rɩ kaoolgã tẽns pʋg  sõngr la b na n ges n paase.

Kibarã yii Sɩdwaya

Cantines scolaires : La FAO soutient l’initiative du président du Faso

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le jeudi 28 mars 2019 à Kossyam le représentant par intérim de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Burkina Faso, Dr Lotfi Allal.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dispose maintenant d’un document de programme pour mettre en œuvre son initiative qui vise à « assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas de bonne qualité et en quantité suffisante par jour».

Elaboré par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en collaboration avec les services techniques du Burkina Faso à sa demande, ledit document a été remis au chef de l’Etat le jeudi 28 mars 2019 au palais de Kosyam par le représentant par intérim de la FAO au Burkina Faso, Dr Lotfi Allal. Pour celui-ci, cette initiative est à saluer. « Mon organisation aidera le gouvernement pour sa réussite. En plus, nous ferons un plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers pour la mobilisation des ressources financières et humaines au profit du programme qui s’étalera sur cinq ans», a-t-il fait savoir.

De quoi réjouir la Présidence du Faso qui compte offrir à chaque enfant scolarisé au moins un repas équilibré par jour. Le programme devrait contribuer globalement à lever les principales contraintes de valorisation des productions locales pour une bonne alimentation et nutrition à travers les cantines scolaires au Burkina Faso et partant à une meilleure performance scolaire.

L’initiative du président du Faso se fixe également comme objectifs spécifiques, l’amélioration de la disponibilité des denrées alimentaires pour un approvisionnement optimal des cantines scolaires, de la valeur nutritionnelle des menus servis par la diversification des aliments qui les composent ainsi que la gouvernance des cantines scolaires. Il est aussi attendu une augmentation des revenus des ménages en état de précarité alimentaire.

Source : Sidwaya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*