Kagdinaal Filip WEDRAOOG kõ pak kibsã koɛɛga

Yaa sẽn sẽn sɩng ne tom-pɛglem arbã, la kirisneba kẽ nõ-loe kasẽng pʋgẽ.

Nõ-loe kaseng kãnga baasda ne pak kibsã. Rẽn n so tɩ tʋl nif kiuug rasem 17 yʋʋm 2019 soabã, Kagdinaal Filip seg kiba kɩtbã  “Arsevese” b zakẽ wã,  tigsgã roogẽ sẽn na n yɩlẽ tɩ b sõng tɩ koeesã t’a Burkĩna Faso nin-buidã gilli.

Kagdinaal wilgame tɩ vãad kibsã tɛka, tigung kẽeda ray sõma pʋsẽ. La yaa rasma a tãab la b yãk ti yaa ray beed rasma yopoe wã pʋgẽ. Pipi, yaa lamus sõng dare, la krisneba tẽngda a zezi sẽn di ne a karenbiisã, b kell n yãka daar n kãnga tɩ yaa pɛrɛtr dãmba kibsa.

Sẽn pʋgde, yaa arzum sõngã la kirisneba tẽegd a Zezi namsgã, la b kũuma yelle , badaare kirisneba segd n maana nõ-looere, la sibg n menga la pʋʋsgo.

Sẽn na n baase, yaa sibr sõngo, la hatã dare, daar kãensa tẽegda a zezi vʋʋgrã yelle.

Sibr sõng yʋʋngã krisneba segd n segla b mens n bas gõeem n gũ fãagre.

 Yaa vẽnem sẽn na n puk lik sʋka la kibs kãnga makda. Tẽnga sẽn pa gãe baana yĩnga, kardinaal koosa parwass rãmba fãa tɩ b modg tɩ pʋʋsgã ra yõsg yʋʋ-n-sʋk ye. La b kell n kot krisneba tɩ b pʋʋs n kõ tigung tʋmtʋʋmdbã, la neb nĩns fãa sẽn be nĩn-wɛɛnsa nusẽ wã yĩnga . b kell n kotame tɩ ned kam fãa maan ninbãnzoeer tʋʋmde, ne neb nĩns fãa sẽn zoe n baas b tẽnse nin-wɛnsã yĩnga .

kagdinaal kosame tɩ b pʋʋs tɩ laafɩ hakɩk tõog n lebg n wa Burkĩna Faso la ãnduni wã fãa pʋgẽ.

Kell n yɩ wakat Kagdinaal sẽn wilg tɩ tigs kasẽnse, n na zĩnd rasem sẽn wat pʋgẽ.

Pipi yaa tõnd nĩnsabls tẽns evɛk rãmba tigs kasẽng b sẽn boond tɩ “Rekawo Serawo“

yaa sig-noy kiuug rasem 13 n tãag a rasem 20 daare, yʋʋm 2019 soabã, sẽn pʋgde, yaa Wẽnnam nĩnbãnzoerã sɛk kasẽng sẽn na n zĩnd Sapaolg kiuug rasem 18 n tãag a rasem 24 daare yʋʋm 2019 soabã, sẽn na n baase, yaa Tõnd ninsabls tẽng n le paas ne Madagaskar Evɛk rãmba sull kasẽng yʋʋm pisnu tẽegr sẽn na n zĩnd sẽoog kiuug rasem 20 n tãag a rasem 29 daare yʋʋm 2019 soabã Kãmpala tẽnga pʋgẽ yaa Burkĩna Faso la nizɛr evɛk rãmba a nu n le paas ne kris nin-poaka, la Burkĩna faso na n tʋme.

Zɩll Kafaando

Message de pâques 2019 du Cardinal Philippe Ouédraogo

Depuis le mercredi des cendres, l’église catholique est entrée dans le carême. La célébration de la résurrection de Jésus christ qui est la fête de pâques met fin au carême.

Le cardinal Philippe Ouédraogo a réunis  ce mercredi 17 Avril 2019 à l’archevêché d’Ouagadougou  les hommes de médias transmettre son message de pâques à tous les catholiques du Burkina Faso.

Dans son allocution le cardinal a fait savoir que le dimanche des rameaux est une introduction de la semaine sainte. Ces jours saints invitent les chrétiens à s’unir au christ dans sa passion, sa mort et sa résurrection.  Les temps fort de cette manifestation c’est le triduum pascal

Qui commence par le Jeudi saint, jour de de la célébration de la mémoire de la cène du Seigneur. C’est le jour que le christ a donné à son église l’eucharistie qui est son corps et son sang. C’est également la fête des évêques, des prêtres et des diacres.

Le vendredi saint  c’est le jour de la célébration, de la passion  et la mort de Jésus christ. Ce jour du vendredi saint  les chrétiens sont invités à la pénitence, à la mortification, par le jeûne, l’abstinence, la prière et l’aumône.

Le samedi saint et le dimanche de pâques c’est la fête de la résurrection. La nuit du samedi saint, est une nuit de veille pour le seigneur. L’Eglise demande aux chrétiens d’être semblables à des hommes  et des femmes qui veillent en attendant leur maître. C’est la célébration du passage des ténèbres à la lumière.

En raison de la situation sécuritaire, le Cardinal lance un appel à toutes les paroisses  à s’organiser pour que les différentes veillées de prière ne débordent pas minuit. Il recommande également la prière de tous pour la libération des agents pastoraux et autres personnes enlevées par les djadistes et une prière pour les victimes de différentes attaques terroristes. Il lance également un appel à la solidarité de tous pour venir en aide aux personnes déplacés et réunis dans plusieurs camps et villages en raison de la situation sécuritaire.

Ce fut également l’occasion pour le cardinal d’annoncé la tenue d’autres activités dont l’assemblée plénière des évêques Recawo serao du 13 au 20 Mai 2019, le quatrième congrès panafricains de la miséricorde divine du 18 au 24 Novembre 2019 et enfin  le 50 ème anniversaire du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar du 20 au 29 juillet 2019   à Kampala dont 5 évêques du Burkina et du Niger prendront part  accompagné d’une fidèle laïc.

Jules Kafando

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*