Buudã goam kẽeda sʋka

Sẽoog kiuug rasem 19 yʋʋm 2019 soabã, lagem-taab sẽn sull sẽn so b mens tɩ b boond tɩ REB, maoda b na rɩk buudã goam n kẽes Lekollsã kaorengã pʋgẽ wã, talla b pipi sɛg-kasenga. Yaa sulla sẽn so b mense, n paas asosɛyasẽo rãmb nins sẽn get kaorengã yell n naag taab n zĩng sullã tɩ b boond tɩ REB. Sullã raab ya b rɩk buudã goam n kẽes lekolsã pʋsẽ, la b mao tɩ buudã goam kẽng taoore, la a paam  lʋɩ sʋka. Tʋʋmdã sɩngrẽ minisr ning sẽn get kaorengã, la buudã goam yellã no-rɛɛs rɩka koɛɛg n pẽg sullã tʋʋma, la a pʋlem  tɩ ministɛɛrã na n maana a pãng sẽn tõe n yãag-b b tʋʋma pʋgẽ.

Zɩll KAFAANDO

Valorisation des langues nationales : le REB  s’engage

Le Vendredi 19 Juillet 2019, le réseau éducation de qualité par le Bi-plurilinguisme au Burkina Faso (REB) a tenu sa toute première assemblée générale ordinaire.

Le REB est un réseau composé des ONG et des associations actives en éducation formelle non formelle qui s’unissent pour faire valoir les langues nationales et les savoirs endogènes  dans le développement en général et l’éducation en particulier.

Le réseau s’est fixé pour objectif, de plaider pour une meilleur prise en charge des langues nationales dans le système éducatif, de soutenir la promotion des langues nationales.

C’est le chargé de mission du ministère de l’éducation nationale et de la promotion des langues nationales représentant du ministre qui a prononcé le discours d’ouverture  de cette première assemblée générale.

Jules KAFANDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*