Neb nins sẽn zoe n bas tẽnsã kamb sõngre

Sa-sik kiuug rasem 29 yʋʋm 2019 soabã, perzidã Rok KABOORE reega Yinisɛɛf sull ning sẽn be nin-sabls tẽnsã  taoor soaba a Mohameed Maanlik FALL tɩ b sõs ne taaba. Soãsga pʋgẽ, b goma yõ-koglg kaalmã yelle, la sẽn yɩɩd fãa, neb nins sẽn zoe n bas b tẽnsã kamb na paam kaoreng yelle. Sõsga baoosg wakate, Yinisɛɛf taoor soabã wilgame tɩ b na n sõng-b lame, tɩ b paam kaorengo. Yaa noore, b sẽn dɩk tigsg pʋgẽ, n na n wa sõng Burkĩna Faso gofneerã t’a ges nin-zoetsã kamb kaoreng yelle.

Kibarã yii na-zakẽ kiba-kɩtbã nengẽ

Situation sécuritaire: l’UNICEF promet un soutien pour l’éducation des enfants déplacés.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience en début d’après-midi le Directeur régional du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), Mohamed Malick Fall. Le chef de l’État et le diplomate onusien ont échangé sur la coopération entre le Burkina Faso et l’UNICEF. « Nous avons eu une convergence de vues sur plusieurs questions notamment la situation sécuritaire et son impact sur les enfants au Burkina Faso », a indiqué M. Fall à sa sortie d’audience.

Pour lui, cette situation nécessite une intervention rapide pour sauver le système éducatif sur l’ensemble des zones touchées. « Comme à l’UNICEF, nous avons un mandat assez fort pour la protection des enfants, surtout ceux affectés par les crises, nous-nous sommes engagés à apporter notre appui au gouvernement du Burkina Faso dans le cadre de la réponse humanitaire. C’est le message que notre directrice exécutive m’a chargé de porter au président du Faso », a soutenu le directeur régional de l’UNICEF, Mohamed Malick Fall.

Source : Présidence du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*