Burkĩna Faso na n deega Wẽnnam ninbãn –zoeerã tigs kasẽnga a 4 soaba

Zĩ-likr kiuug rasem 17 yʋʋm 2019 soabã, sull nĩng sẽn sogend ninban-zoeerã tigs kasẽng sẽn na n zĩnd Waogdg sapolg kiʋʋg rasem 18 n ta a rasem 24 yʋʋm 2019 soabã tigsa kiba kitbã arsevese waogdgo n na n kõ vẽnem tʋʋmdã sẽn sogend toto.
Yaa sẽn sĩng ne yʋʋm 1980 soabã, la pap a zã-poll a yiib soabã yãk yam n na n siglg Wẽnnam ninban-zoerã tigs ãnduni wã pʋgẽ. Tõnd ninsabls tẽnsẽ, yaa tigsga a naoor a naas n soaba la b sẽn na n maan Burkĩna Faso tẽnga pʋga. Yaa a naoor a tãab soab tigsgã sẽn zĩnd Kigalɩ ruwãnda tẽnga la b yãk yam n na n zĩndg tisgã vuk a naas soabã Burkĩna Faso.
Yaa tʋʋm katek la b siglyã tigsgã seglg wɛɛngẽ, pipi sapaolg kiuug rasem a tãab daare b na n maana reem b sẽn boond tɩ ninbanzoeer reem waga demil sall de bãnke wã pʋga, a rasem a yiib daare b na n pʋʋse neb nĩns fãa sẽn maan kaalem sẽn tu ne nĩn-wɛ̃nsa tʋʋm yoodã.rẽ poore, sapaolg kiuug rasem 10 daare, b na n naaga neb nĩns sẽn zoe n bas b tẽnsã n maan pʋʋsg yagm tãnga zugu.
Tʋʋmdã kʋɩlẽns pagb me na n le tɩ baasa yagm ne mẽsa. Gom zug nĩnga b sẽn tik n na maan tigsgã la woto : Wẽnnam ninbã-n-zooerã yaa bark tõnd zamaanã pʋgẽ »
Tigsgã meng na n sɩnga sapaolg kiuug rasem 14, la yaa neb sõor sẽn t’a 800 bɩ yɩɩd rẽnda n na n zĩnd tigsg kasẽnga pʋgẽ. Kagdinaal Filip Wedraoog zẽnka koeeg n boond ninbuida fãa tɩ b sak n kẽes b toogo, ne pʋʋsgo, la ne b nug bũmb kũuni tɩ tʋʋmdã tõog n tall rasãnde, b pʋʋsa tẽnga taoor soab ne gofneera barka b sẽn sak n kẽes b toogo n na sõng ne yõ-koglgã.
Neb nĩns fãa sẽn dat n naag b tigsgã b tõe n tɩ gʋlsa b yʋyã parwass rãmba pʋse, la katedral zakã pʋgẽ. Neb nĩns sẽn dat n paam gãag zĩnga, rɩɩbo la b naagd tigsgã, b rãmb yaooda wakir 15000 ( 75000f) sẽn dat n naag tigsgã la b rɩbe yaa wakiir 10 000. La sã n yaa ne sẽn dat n paam b sõasga roogẽ bala bãmb rã̃mb yaooda w 4000.
Suul nĩng sẽn sogend tigsgã boonda krisnabã fãa tɩ b kẽe pʋsg pʋgẽ sẽn na yɩlẽ tɩ tʋʋmdã tõog n dʋk ne laafɩ.
Zɩll KAFAANDO

Le Burkina Faso accueille le 4ème congrès sur la miséricorde divine

Le comité d’organisation du 4ème congrès sur la miséricorde Divine avec à sa tête son éminence le Cardinal Philippe OUEDRAOGO a réuni ce Jeudi 17 Octobre 2019 à l’archevêché de Ouagadougou les hommes de médias pour les faires l’écho de la préparation du congrès.
Après le Nigéria, et le Rwanda, c’est le tour du Burkina Faso d’accueillir le 4ème congrès sur la miséricorde divine, ce congrès va réunir des représentant d’Afrique et de Madagascar du 18 au 24 Novembre 2019. Le thème choisis par la conférence épiscopale Burkina-Niger pour ce 4 ème congrès est : « la miséricorde Divine, une grâce pour notre temps. Ce ‘ème congrès se veut être être un rassemblement de croyants dans la diversité pour célébrer, promouvoir et vivre la fraternité sous le signe de la miséricorde divine, force pour relever les défis brûlants de l’Afrique et de Madagascar
Le congrès s’organisera autour de 3 axes à savoir la prière, la réflexion et le témoignage.
Les objectifs spécifiques de ce congrès sont entre autre, l’approfondissement de la connaissance de la miséricorde divine, la promotion de l’expérience et de la pratique de la miséricorde divine en Afrique, à madagascar et dans le monde entier et aussi harmoniser les pratiques dévotionnelles du culte de la miséricorde divine.
Plusieurs activités ont été organisé pour marquer l’organisation du congrès. Le1er Novembre 2019, une soirée de la miséricorde divine aura lieu dans la salle des banquets de Ouaga 2000, le 10 Novembre aura lieu la journée de la miséricorde autour des déplacés internes qui sont dans l’archidiocèse de ouagadougou. Et le congrès proprement dit qui ouvrira ses portes par une grande messe le 18 Novembre à la cathédrale de Ouagadougou. L’activité fermera ses portes le 24 Novembre par un pélérinage panafricain à Yagma.
Les conditions de participations au congrès sont les suivants,
75 000 F CFA pour le logement, les trois repas quotidien et l’accès à la salle
50 000F CFA pour les trois repas quotidien et l’accès à la salle
20 000 F CFA pour l’accès à la salle
Le Cardinal appel tous les personnes de bonne volonté à apporter leur contribution pour la réussite de cette activité, il a remercié le président du Faso et son gouvernement pour leur volonté d’accueillir et d’accompagné le congrès malgré la situation du pays.

Jules KAFANDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*